Cotton-Eyed-Jo

Culture emblématique, notre grande question en franchissant la Mason-Dixon line (frontière Nord-sud du pays) était de savoir si, en plein automne, on aurait encore l’occasion de découvrir quelques champs de coton. Eh bien, ladies and gentlemen, yes we could! (La Virginie étant un “swing state”, vacillant entre le rouge et le bleu, on peut encore s’y permettre certains slogans!)

Le charme du sud, c’est de se faire appeler “Ma’am” par l’épicier, et “honey” ou “sweetie” par nos hôtes improvisés. C’est de découvrir en bord de route, dans un resto un peu sordide, le meilleur hamburger que la terre ait porté. C’est de devoir répondre à la question “do you have any firearms?” quand on demande à loger. C’est d’apercevoir des serpents le long de la chaussée (enfui le rêve d’une nuit à la belle étoile). C’est de ne plus rien y comprendre au langage autochtone (malgré notre entraînement en regardant Forrest Gump).

Mais revenons-en à nos cultures. Pour mon agronome de mari, rien ne peut marquer autant la distance parcourue qu’ un bon champ exotique. Vous auriez dû voir sa tête à nos premiers champs de sorgho, de soja et de cacahuètes! Et lorsqu’au détour d’un chemin, les premières boules blanches sont apparues… c’était presque Noël sur nos vélos! Pour la toute première fois de notre vie, on foulait un véritable champ de coton! Et comme si tout ça n’était pas assez excitant, les Virginians ont sorti leurs grosses machines pour nous faire le spectacle des récoltes! Si vous aussi souhaitez en decouvrir les coulisses, sachez que les boules de coton se rassemblent en gros ballots (à l’instar de la paille chez nous), qu’à cette époque, les routes sont bordées d’ouate blanche tombée du camion et que la prochaine étape consiste à séparer la graine des fibres (dans une machine appelée un cotton gin). Et pour ceux qui veulent frimer au prochain repas de Thanksgiving, notez qu’en inventant cette machine en 1793, Eli Whitney a contribué à l’essor économique et esclavagique du pays. Sur ce, joyeuse dinde!

Categories: Virginia | 4 Comments

Post navigation

4 thoughts on “Cotton-Eyed-Jo

  1. Mom

    Absolutely amazing and fabulous! ok off to work and the Joy of reading you this afternoon! Biiiig hug!

  2. Emeline et Bastien

    Et Maëlle elle a toujours nos drapeaux!

  3. Aurore

    wahou!!! trop beau!!! ça nous rappelle le nord Cameroun!(pour les champs de coton! ;o)

  4. France et Cédric

    Ceux qui espèrent un Thanksgiving blanc vont être comblés 😉

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: