Gold Fever

L’Eldorado !!!
1846, la Californie se déclare indépendante et quitte le Mexique.
1848, des pépites d’or sont découvertes sur les terres californiennes, suscitant un incommensurable raz-de-marée humain.
1850, la Californie choisit de se rattacher à l’union et l’oncle Sam peut commencer à s’en mettre plein les poches.

Mais l’or jaune n’est pas le seul trésor de la région.
Prenez une plaine désertique. Rajoutez-y une rivière, et pop : ça fait des terres agricoles à perte de vue (oh que l’agronome était heureux !). Californie, terre nourricière de la nation, avec en coulisses des hordes de Mexicains venant cultiver betteraves, salades et beaux citrons. Pour sûr que l’oncle Sam s’en tire avec l’or bleu, l’argent de l’or bleu et la grimace des sans papiers. Etrange sentiment que de longer le mur érigé à la frontière et de découvrir les politiques d’immigration d’un pays paradoxalement construit par des immigrants.

De quoi méditer en plein désert.

Categories: California, Pacific | 3 Comments

Post navigation

3 thoughts on “Gold Fever

  1. Aurore

    magnifique!!! Que de beaux souvenirs! tous ces paysages, rencontres, kms,….. ;o) Toujours un plaisir de parcourir votre blog!

  2. Mom

    Matteo and Sam were very interested in this one, saying “Mais Granny où est l’or, où est l’or? je ne le vois pas!” 😉

    • France et Cédric

      L’or, ce sont les méditations dans le désert. Les vraies richesses sont intérieures, Sam et Matteo. (Mais bon, c’est vrai, ça provoque rarement un raz-de-marée humain)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: