Cross-cutting

We’re in the news!!!

OK, so the trip’s been over for a couple of weeks now. But we couldn’t help adding an extra post about our publication in the press! Here it is, our article in Adventure Cyclist magazine’s August issue!

Check it out right here !!

Categories: Cross-cutting | Tags: , , , , , , , , | 2 Comments

Bye-bye Bikin’USA

Le compteur vélo s’est arrêté sur 15 808 km.
Après notre course contre la montre vers Vancouver, on a décidé de s’offrir quelques vacances avant de réapproviser nos vies belges. On a donc passé nos deux dernières semaines de voyage à faire ce qu’on adore : du vélo ! Les États-Unis nous ont rouvert les bras à coup de parades et de feux d’artifice pour le 4 juillet. Des montagnes de l’Olympe jusqu’ à Seattle, en passant par les îles San Juan, on est devenu maître des ferrys sous un soleil éclatant. Et après 10 mois à sillonner le pays, on a trouvé un petit paradis où il ferait bon revenir vivre. Peut-être que c’est ça l’effet de fin de voyage.

L’heure est donc aux au revoirs. Et comme on a le coeur un peu serré, on va commencer par ce dont il ne sera pas trop difficile de se séparer.
Bye-bye riz, purée, haricots noirs.
Bye-bye nuits froides sous la tente, à s’emmitouffler comme des chenilles dans leur cocon.
Bye-bye Google Maps qui nous envoie sur des chemins désaffectés.
Bye-bye les coups de pompes de fin de pique-nique.
Bye-bye les chaussures à cales et mon T-shirt rose.
Bye-bye la sensation de devoir sortir de la tente alors qu’on y est bien installé.
Bye-bye les moustiques abusant de ma vulnérabilité lorsque ma vessie appelle à être soulagée.
Bye-bye les 7 hamburgers pour 7 dollars du MacDo.
Bye-bye les montées infinissables à nous exploser les jambes.
Bye-bye les pneus plats de Dynamite.
Bye-bye ma radio qui crachote une fois qu’on s’éloigne trop des villes.
Bye-bye nos peaux toutes collantes lorsque les douches viennent à manquer et qu’on essaie de se glisser dans nos sacs de couchage.

Mais bye-bye aussi snickerdoodles, corn-dogs et cosmic brownies.
Bye-bye la surprise de découvrir où on logera ce soir.
… le bonheur de passer toutes nos journées à nous 2.
… la vie sans clé ni carte de fidélité.
… les montagnes, déserts, forêts et océans.
… les high five échangés avec des passants en rue.
… nos appétits d’ogre.
… les orques, alligators et armadillos croisés en bord de route.
… le sourire complice échangé avec les autres cyclistes.
… le plaisir de sentir le vent dans nos cheveux et les paysages défiler sous nos yeux.
… l’honneur d’être accueilli comme des rois par des inconnus.
Bye-bye… mais certainement pas adieu !

Categories: Cross-cutting, Northwest, Washington | Tags: , , , , , , , , , , , , | 5 Comments

The Bonus Question

“En général, combien de temps dure l’installation du campement (monter la tente, gonfler les matelas, construire notre petit nid, mettre nos pyjamas sous nos oreillers, …) ?”


Les 3 championnes ont répondu ! Et entre 22 min, 14 min 32′ et 8 min 53′ …. c’est Paulette qui l’emporte !!!
Après 9 mois sur la route, il nous faut en général 8 min 30′ pour établir le campement. Autant vous dire que la chorégraphie est bien rodée 😉
Un tout grand bravo à Paulette !!!!!

Categories: Cross-cutting | 4 Comments

Final Quizz … The Answers !

Après 2 jours de conscienceuse et impartiale délibération, le jury se prononce enfin et prononce le trio de gagnantes : deux anciennes victorieuses et une nouvelle … j’ai nommé Paulette, Babe et Aurore !!! Un énorme bravo à celles qui déjouent le mieux nos petits pièges ;o)

Vu votre grand talent, on vous propose une toute dernière bataille pour voir qui de vous trois remportera la médaille d’or.

” Généralement, combien de temps dure l’installation du campement ?” (monter la tente, gonfler les matelas, construire notre petit nid, mettre nos pyjamas sous nos oreillers, ….)

 

Bon, vu que même les grandes championnes n’ont obtenu que 6 bonnes réponses sur les 14, voici la séance de correction

1. Les pneus increvables de Fireworks : Vrai ! Ça c’est du héros !!! La toute première crevaison est cependant arrivée depuis lors, à 14 153 km, et a été couronnée d’une explosion de pneu, et non, Fireworks ne fait pas les choses à moitié !

2. Moins de 30 jours de pluie : Vrai ! Mais le ratio d’un jour de pluie pour 8 jours de beau temps s’est presque inversé depuis qu’on est arrivé au Canada !

3. 7 jours sans douche : Faux !On a tenu 4 jours entiers dans le désert entre le Nevada et le Utah, mais habituellement on trouve une douche tous les 2-3 jours. Ouf !

4. Jonathan s’est fait renverser par une biche : Faux ! La biche a réussi à se faufiler entre Jonathan et le camion, et Jonathan est resté bravement sur son vélo !

5. Fini la vaisselle : Faux ! On rachète de temps en temps une nouvelle éponge qu’on coupe en deux (pour n’en utiliser qu’une moitié à la fois), et on a toujours un fond du mini savon de vaisselle acheté en Belgique (pour dire qu’on ne fait pas non plus la vaisselle si souvent que ça !)

6. Jonathan a pris en charge la lecture des cartes : Faux ! Miguel, t’es le seul à avoir vu juste sur ce point ! On aime tous les deux regarder le trajet parcouru et les itinéraires à prendre, mais une fois qu’on est en selle, les cartes sont juste sous mon nez et je suis la seule a y avoir accès … et jusqu’à présent on est arrivé à bon port ;o)

7. A vélo, il vaut mieux avoir une mouchette dans la bouche que dans l’oeil : Vrai ! Comme dit Julie : “Mieux vaut manger une mouche au goût divin que devenir aveugle et tomber dans le ravin.” Une mouchette peut piquer l’oeil pendant bien longtemps, mais est bien vite avalée. De plus, un estomac sur vélo a toujours faim. Alors, nous on choisit le bonus en protéines !

8. Article dans le magazine Adventure Cycling : Vrai ! Il ne vous reste plus qu’à vous abonner ;o)

9. a) Le fameux “cattle guard” ou “texas gate”, désigné à empêcher le betail de quitter le ranch. En français ça pourrait donner “le casse-pattes à vache“.
b) Et non, ce n’est ni la barrière anti-immigration des USA, ni des panneaux solaires, ni des affiches publicitaires. Ces barrières sont utilisées pour retenir la neige durant les longs mois d’hiver, et on en a longé pendant des centaines de km !
c) Un cactus ! Qui de côté ressemble a une coiffe d’évêque, d’où son nom : La coiffe d’évêque !

10. Oui, c’est notre collation, mais ce que personne n’a décrypté, c’est les “13 000” km dessinés sur le sol !

11. Dynamite + les sacoches = 45 kg (sans compter l’eau et la nourriture!) J’en profite pour acclamer Jonathan qui transporte 10 kg de plus que moi !

12. Le Pony Express !!! Jonathan pose pour vous devant la route mythique qu’empruntaient les cavaliers-facteurs pour transmettre les nouvelles vers l’Ouest des Etats-Unis. Le relais à chaval étant assez onéreux, l’activité a vite pris fin à l’arrivée du télégraphe, mais a continuer à nourrir l’imagination populaire !

Categories: Cross-cutting | Leave a comment

Final Quizz !!!

Plus qu’un mois et demi avant de réapprivoiser nos vies belges … ça nous donne juste encore assez de temps pour un dernier quizz ;o)

Alors, maintenant que vous êtes devenus experts en questions tordues, on s’est dit que vous étiez prêts à passer au niveau superieur : Le Vrai ou Faux !

50 % de chance de taper dans le mile … et 50% de chance de se tromper !

Le tout agrémenté de quelques images devinettes … à vous de jouer et de vous positionner par rapport aux mythes circulant après 261 jours de voyage !

…………………………………………

1. En 13 670 km, outre quelques belles explosions de chambre à air, le pneu arrière de Fireworks (le vélo de Maëlle) n’a jamais crevé (et d’ailleurs, le pneu avant non plus). V / F

2. On a essuyé moins de 30 jours de pluie. V / F

3. On a bravement passé le seuil des 7 jours sans douche. V / F

4. Jonathan s’est fait renverser par une biche. V / F

5. Apres 5 mois sur la route, on a arrêté de transporter une éponge et du savon de vaisselle. V / F

6. C’est finalement Jonathan qui a pris en charge la lecture des cartes. V / F

7. A velo, il vaut mieux avoir une mouchette dans la bouche que dans l’oeil. V / F

8. Au mois d’août, le magazine Adenture Cycling publiera un article à propos d’un couple belgo-américain assez canon. V / F

9. Que représentent ces images ?

10. Image à décrypter :

11. Combien, a 3 kg près, pèse Dynamite (le vélo de Jonathan) ?

12. Qu’est-ce que Jonathan est en train de mimer ? Indice : cette activité s’est déroulée durant 18 mois.

Comme toujours, les réponses sont à envoyer à maelle.boland@gmail.com avant le 25 juin, et le grand gagnant aura droit à une carte postale … canadienne !

Categories: Cross-cutting | Tags: , , , , , , , | 2 Comments

Appel aux Confectionneurs de Drapeaux !

Si vous rêvez de participer au voyage sans trop vous chauffer les mollets, cet article est pour vous !
Le 14 février dernier, par une journée de grand vent, nos drapeaux se sont pris pour des cerfs-volants et ont décidé de partir vivre leur propre aventure.
Les patrouilles de pick-ups et de cyclistes cheminant vers l’est sont revenues bredouilles : impossible de récupérer les drapeaux que nos neveux et nièces nous avaient dessinés quelques 7000 km plus tôt.
Après 2 semaines où nous avons fredonné le hit “Let it go”, nous sommes maintenant prêts à accueillir de nouveaux drapeaux dans nos vies !
Alors, si l’envie de bricoler vous chatouille, sortez vos bouts de tissus et feutres textiles, et contactez sophiane_22@hotmail.com avant le 31 mars. Elle se fera un plaisir de venir nous les apporter en personne début avril 😉
Ps : Conseils pratiques, privilégiez les tissus légers qui sèchent vite (les tissus de parapluie, de sacs réutilisables, …), il se pourrait qu’on se fasse encore mouiller d’ici Seattle !

IMG_2624

Categories: Cross-cutting, Uncategorized | 1 Comment

Nos réponses animales

L’heure est venue d’enfin relâcher la tension et de vous partager le nom des heureux vainqueurs du règne animal ! En ex aequo avec 9 bonnes reponses, un tonnerre d’applaudissement pour Paulette et pour l’équipe Magali-David !!! On a exploré tout le French Quarter de New Orleans ce matin pour vous trouver de belles cartes postales ;o)

Et bravo à chacun et chacune pour vos tentatives d’y voir clair dans notre esprit farfelu. Vos réponses nous ont bien fait rire !

Enfin, pour les curieux ou amoureux des écureuils et lamantins, voici nos perles de connaissances bestiales :

1. Un crabe peut facilement se laisser attraper via : c) une cuisse de poulet. A accrocher crue dans une cage, à un filet ou meme au bout d’une corde. Rien de mieux que l’image du crabe brandissant fierement la cuisse de poulet dans sa pince ! (Et bravo a l’equipe Laurie-Basile, vous êtes les seuls à avoir vu juste !)

2. Au cours de sa vie, une mâchoire de crocodile comptera : b) jusqu’à 4000 dents. 60 à 70 en moyenne, couvrant plusieurs rangées et tombant regulierement, ce qui fait un sacré travail pour la petite souris !

3. Une morsure de serpent est particulièrement dangereuse lorsque : b) le serpent a des yeux elliptiques (comme les chats). Plus de soucis a se faire : il suffit de regarder le serpent droit dans les yeux quand il cherche à nous attraper !

4. Dans la forêt d’Ocala, nous (c’est-à-dire un de nos sacs) nous sommes faits attaquer par : c) un écureuil. Vicieuses ces petits bêtes. Notre belle sacoche arriere ne sera plus jamais la même.

5. La maman de Candace (notre warmshower de Wilmington) emmène son putois de compagnie : b) aux concours de beauté. Apres lui avoir retiré ses glandes odorantes bien entendu ! Et le magnifique putois a déjà plusieurs médailles a son actif !

6. Lorsqu’un python avale un gros alligator : c) le python éclate. L’alligator était jusqu’à présent le plus gros prédateurs des Everglades. Mais depuis que des pythons ont intégré l’écosystème, ça se battaille ferme entre gros prédateurs de marécages !

7. Certains des 50 chats de Hemingway : b) avaient 6 orteils à chaque patte dus à un gene mutant qui se balladait par là. Ça pourrait les rendre de bons pianistes, mais maheureusement ce ne sont pas les aristochats !

8. Les ibis au bec courbés sont aussi appelés : a) les poulets floridiens. Florida chickens !

9. Pour se reproduire, les lamantins (vaches des mers) ont l’habitude : c) de s’activer à plusieurs mâles auprès d’une femelle. Ils s’essoufflent alors bien plus rapidement que d’habitude, et on a l’occasion de les voir bien plus souvent à la surface.

10. Pour venir en aide à deux chiens coincés en plein ébat : c) transportez délicatement le couple vers la cage de madame et laissez faire la nature.   Ils préfèrent résoudre leurs problèmes de couple en toute discrétion

11. Selon Jonathan, la queue d’alligator : a) ça goûte le poulet. Sorry papa, la glace restera pour le dessert !

Categories: Cross-cutting | 13 Comments

Quizz : Nos amies les bêtes

Quelques joyaux de sagesse accumulés durant ces 4 premiers mois de vie animale. Cette fois il n’y a qu’une bonne réponse par question. Les propositions peuvent être envoyées d’ici le 31 janvier à maelle.boland@gmail.com, et bien sûr le grand vainqueur aura droit à sa carte postale !

IMG_0797

1. Un crabe peut facilement se laisser attraper via
a) un bâton de surimi
b) un cheeseburger du burger king
c) une cuisse de poulet

2. Au cours de sa vie, une mâchoire de crocodile comptera
a) jusqu’à 400 dents
b) jusqu’à 4000 dents
c) jusqu’à 40 000 dents

3. Une morsure de serpent est particulièrement dangereuse lorsque
a) le serpent est rouge
b) le serpent a des yeux elliptiques (comme les chats)
c) le serpent nage avec la tête hors de l’eau

4. Dans la forêt d’Ocala, nous (c’est-à-dire un de nos sacs) nous sommes faits attaquer par
a) un ours
b) un raton laveur
c) un écureuil

5. La maman de Candace (notre Warm shower de Wilmington) emmène son putois de compagnie
a) au cinéma
b) aux concours de beauté
c) à la piscine

6. Lorsqu’un python avale un gros alligator
a) la digestion peut mettre plus de 100 jours
b) l’alligator mange le serpent de l’intérieur
c) le python éclate

7. Certains des 50 chats de Hemingway
a) ne mangeaient que des huîtres
b) avaient 6 orteils à chaque patte
c) savaient jouer du piano

8. Les ibis au bec courbés sont aussi appelés
a) les poulets floridiens
b) les anges des marais
c) les mangurs de vers de terre

9. Pour se reproduire, les lamantins (vaches des mers) ont l’habitude
a) d’attendre un soir de pleine lune
b) de pousser des cris aigus
c) de s’activer à plusieurs mâles auprès d’une femelle

10. Pour venir en aide à deux chiens coincés en plein ébats
a) faites faire un 360*C à madame
b) badigeonnez monsieur d’huile de tournesol
c) transportez délicatement le couple vers la cage de madame et laissez faire la nature

11. Selon Jonathan, la queue d’alligator :
a) ça goûte le poulet
b) ce serait meilleur sans les écailles
c) ça va bien avec une boule de glace

Categories: Cross-cutting | 2 Comments

Camping Style

15h30… Jonathan s’aventure au Piggly Wiggly  (supermarché du Sud dont le nom mérite d’être cité) pour nous trouver des Ice Cream Sandwiches. Je reste à l’extérieur, accompagnée de Dynamite et Fireworks et étudie la suite de notre itinéraire. Comme à l’accoutumée, nos fidèles destriers attirent la curiosité des conducteurs de pick-ups, sauf que là, leur fier représantant me surprend par sa question du jour : “Toutes ces affaires sur vos vélos, c’est pour améliorer votre équilibre?”. Yes sir, si on continue à bien progresser, on pourra d’ici quelques semaines rouler sans les sacs!”

Je me rends compte qu’il est donc temps de rendre hommage à notre solide équipement et de vous présenter notre maison!

De jour, vous trouverez cuisine et salle de bain de part et d’autre de ma roue avant, atelier réparation et arrière-cuisine à l’avant de la roue de Jonathan (notez la fusion-confusion “cycliste-monture” qui s’opère avec le temps). A l’avant, plus c’est lourd, plus le vélo est heureux. Et nous, on aime les vélos heureux. A l’arrière, vous découvrirez chez moi édredon et garde-robe, surmonté du frigo-vestiaire (aussi appelé “la grande bleue”).

Jonathan, lui, transporte notre chambre à coucher, sa propre armoire à chemises, ainsi que notre tente bien aimée. Bien sûr, après chaque grande course (en magasin, pas cycliste), nos nouvelles provisions sont distribuées aléatoirement pour bien repartir les poids et nous assurer une bonne partie de cache-cache pour retrouver le fromage!

De nuit, on participe à l’expansion de notre maison. On s’étire en plantant des sardines. On se rend tout stone en soufflant dans nos matelas. Nos sacoches-guidon se muent en table de nuit, et nos vestes en fourrage d’oreiller. Et après une bonne dizaine d’heures de sommeil, notre univers passe par un trou noir et se racrapote une nouvelle fois dans nos “sacs d’équilibrage”.

L’avantage de la tente, c’est de pouvoir s’installer un peu partout, pas besoin de forcer sur les mollets une fois qu’ils ont décidé qu’il était temps de s’arrêter. C’est de ne pas avoir d’escaliers (la hantise de nos cuisses en fin de journée). C’est de tout avoir à portée de main une fois qu’on est installé. Tout? Bon, il manquerait bien un espace toilette (notez qu’un de nos hôtes y avait pensé en nous offrant son seau pour la nuit !). C’est que le matin, entendre un simple “pshhhhhh” retire toute envie de trainer au lit.

En deux mois de cyclo-camping, il y a des choses qu’on n’a plus dit depuis longtemps, comme “attends, je vais vite passer l’aspirateur avant que les invités n’arrivent”, “mince, le basilic a encore cramé au-dessus du four”, ou “oups, j’ai oublie les bières dans le congélo !”. On se pose moins de questions que d’habitude. On prend chaque journée comme elle vient. Qui sait où on dormira ce soir. Notre porte reste ouverte aux surprises. On fait grande confiance à la vie, et on garde l’oeil à l’affût ! Un Tiens vaut mieux que deux Tu l’auras … pas !

Sur ce, on vient de s’établir pour deux semaines de wwoofing. La re-sédentarisation se passe smoothly, mais la dinde nous attend donc tout ça sera pour une prochaine fois ! Happy Thanksgiving everybody !!!!!!!!!!

Categories: Cross-cutting | 3 Comments

The answers !!!

Après cette longue semaine de compétition hardue, de cogitation extrême et de tentatives infructueuses de soudoiment, vos arbitres dévoués et impartiaux viennent d’éplucher les bulletins de réponses !
La participation s’avère on ne peut plus féminine (mais que font les hommes ?!?), et la personne s’approchant au maximum de la sacro-sainte vérité est … Babe (Isabelle pour les intimes) !!!!
Toutes les félicitations du jury !!!!! Ta carte est impatiente de venir te rejoindre !
La médaille de l’intuition revient à Christel (qui avait commencé à jouer avant même qu’on ne publie le quizz ;). Et tant qu’on y est, le jury remet ses dikke kussen à Grand-Maman !

Sans plus attendre, voici le correctif tant attendu :

1. Mon plus grand défi …
La première montée du matin, sans hésitation !
Avant notre départ, j’imaginais que ma selle deviendrait vite ma pire ennemie, que comme partout sur terre des chiens accoureraient pour nous mordiller les mollets, que la tente empesterait, que j’aurais beaucoup de mal à garder mon casque et que mes cheveux se transformeraient rapidement en véritable paillasse. Et bien, il nous aura fallu plus de 2000 km pour commencer à sentir notre cher derrière (serait-ce en lien avec le relief qui est devenu on ne peut plus plat ?). Les chiens aboient certes sur notre passage, mais ne sortent jamais de leur territoire à défendre (un seul s’est aventuré un peu plus loin, mais il a vite trébuché, on a connu pire menace !). A vélo, le vent sèche tres rapidement notre sueur, et on dirait qu’il emporte avec lui toute odeur : sous la tente ça sent la fleur. Finalement mon casque est bien sur ma tête, et mes cheveux trouvent une douche tous les 2-3 jours. Reste donc la fameuse première montée du matin… qui appelle son habituel soupir et se gravit au ralenti. Après ça, tous les muscles sont pleinement réveillés et la journée peut vraiment commencer !

2. Jusqu’à présent, un Amercain lambda porte une casquette (jusque dans sa cuisine), a (au moins) un chien, est gêné de son parlement (qui a bloque le gouvernement pendant pres de 3 semaines) et ne boit pas l’eau du robinet (qui sait ce que ces tuyaux peuvent transporter ?!?)
Pas mal de pick-up bien sûr, l’un ou l’autre fusil, mais les gens qu’on rencontre cuisinent : poissons, bettes, pesto, lentilles, wok, … On n’est pas si loin de la maison finalement !
Peu de chapeaux de cowboy (pour ça il faudra peut-être encore virer vers l’ouest!), pas mal de drapeaux aux façades (surtout autour de Boston, ou etait-ce l’effet des premiers jours ?), et pour le dodo tôt … on aurait du mal à vous répondre car sur ce plan-là, on bat tout le continent !

3. Nos statistiques du premier mois : 7 états, 5 warmshowers (officielles, bien plus de douches réelles!) et 14 pancakes aux fraises ou au potiron !
Et pour le reste :
– 0 tiques
– 0 crevaisons, 0 problèmes techniques
– 4 pots de beurre de cacahuètes
– plus de 1500 km
– je ne sais combien de ratons laveurs, opossums, écureuils, chipmunks, chouettes, rapaces, biches, renards, … plus souvent morts en bord de route que vivants, et à tout niveau de décomposition et de puanteur
– une bonne douzaine de hamburgers (“en un repas ?” demande Jonathan)

4. Pour réussir une montée du Connecticut ou de Pennsylvanie, il suffit de :
Jouer avec ses vitesses et prendre tout l’élan possible, allumer sa radio et tomber sur sa chanson préférée et pédaler, pédaler et pédaler et pousser un cri en haut de la montée !

5. Quand Jonathan parle anglais à des Américains, on le prend généralement pour : un Américain !
Non mais qu’est-ce que vous imaginiez !

6. La présentation habituelle : “Hy, my name is Maëlle, but just call me ….. Milly !”
Je préfère ça à entendre mon prénom écorché durant 10 mois ! Y a plus qu’à m’habituer à répondre quand on m’appelle ainsi, c’est pas gagné !

7. Ce qui a changé chez nous : on aime aller dormir à 19h et (quand on pousse un peu plus tard) on passe nos soirées avec des personnes qui ont 2 à 3 fois notre âge. Pour le moment on reste prudent avec l’élastique de notre short (vu que le tissu cède déjà aux frottements de la selle !). Sinon, on doit bien avoir quelques grammes de muscles en plus, et le bout du nez un peu rougi par le grand air, mais pour le reste vous nous reconnaitriez assez facilement !

Categories: Cross-cutting | 3 Comments

Create a free website or blog at WordPress.com.