Northwest

Bye-bye Bikin’USA

Le compteur vélo s’est arrêté sur 15 808 km.
Après notre course contre la montre vers Vancouver, on a décidé de s’offrir quelques vacances avant de réapproviser nos vies belges. On a donc passé nos deux dernières semaines de voyage à faire ce qu’on adore : du vélo ! Les États-Unis nous ont rouvert les bras à coup de parades et de feux d’artifice pour le 4 juillet. Des montagnes de l’Olympe jusqu’ à Seattle, en passant par les îles San Juan, on est devenu maître des ferrys sous un soleil éclatant. Et après 10 mois à sillonner le pays, on a trouvé un petit paradis où il ferait bon revenir vivre. Peut-être que c’est ça l’effet de fin de voyage.

L’heure est donc aux au revoirs. Et comme on a le coeur un peu serré, on va commencer par ce dont il ne sera pas trop difficile de se séparer.
Bye-bye riz, purée, haricots noirs.
Bye-bye nuits froides sous la tente, à s’emmitouffler comme des chenilles dans leur cocon.
Bye-bye Google Maps qui nous envoie sur des chemins désaffectés.
Bye-bye les coups de pompes de fin de pique-nique.
Bye-bye les chaussures à cales et mon T-shirt rose.
Bye-bye la sensation de devoir sortir de la tente alors qu’on y est bien installé.
Bye-bye les moustiques abusant de ma vulnérabilité lorsque ma vessie appelle à être soulagée.
Bye-bye les 7 hamburgers pour 7 dollars du MacDo.
Bye-bye les montées infinissables à nous exploser les jambes.
Bye-bye les pneus plats de Dynamite.
Bye-bye ma radio qui crachote une fois qu’on s’éloigne trop des villes.
Bye-bye nos peaux toutes collantes lorsque les douches viennent à manquer et qu’on essaie de se glisser dans nos sacs de couchage.

Mais bye-bye aussi snickerdoodles, corn-dogs et cosmic brownies.
Bye-bye la surprise de découvrir où on logera ce soir.
… le bonheur de passer toutes nos journées à nous 2.
… la vie sans clé ni carte de fidélité.
… les montagnes, déserts, forêts et océans.
… les high five échangés avec des passants en rue.
… nos appétits d’ogre.
… les orques, alligators et armadillos croisés en bord de route.
… le sourire complice échangé avec les autres cyclistes.
… le plaisir de sentir le vent dans nos cheveux et les paysages défiler sous nos yeux.
… l’honneur d’être accueilli comme des rois par des inconnus.
Bye-bye… mais certainement pas adieu !

Categories: Cross-cutting, Northwest, Washington | Tags: , , , , , , , , , , , , | 5 Comments

Create a free website or blog at WordPress.com.