We’re in the news!!!

OK, so the trip’s been over for a couple of weeks now. But we couldn’t help adding an extra post about our publication in the press! Here it is, our article in Adventure Cyclist magazine’s August issue!

Check it out right here !!

Categories: Cross-cutting | Tags: , , , , , , , , | 2 Comments

Bye-bye Bikin’USA

Le compteur vélo s’est arrêté sur 15 808 km.
Après notre course contre la montre vers Vancouver, on a décidé de s’offrir quelques vacances avant de réapproviser nos vies belges. On a donc passé nos deux dernières semaines de voyage à faire ce qu’on adore : du vélo ! Les États-Unis nous ont rouvert les bras à coup de parades et de feux d’artifice pour le 4 juillet. Des montagnes de l’Olympe jusqu’ à Seattle, en passant par les îles San Juan, on est devenu maître des ferrys sous un soleil éclatant. Et après 10 mois à sillonner le pays, on a trouvé un petit paradis où il ferait bon revenir vivre. Peut-être que c’est ça l’effet de fin de voyage.

L’heure est donc aux au revoirs. Et comme on a le coeur un peu serré, on va commencer par ce dont il ne sera pas trop difficile de se séparer.
Bye-bye riz, purée, haricots noirs.
Bye-bye nuits froides sous la tente, à s’emmitouffler comme des chenilles dans leur cocon.
Bye-bye Google Maps qui nous envoie sur des chemins désaffectés.
Bye-bye les coups de pompes de fin de pique-nique.
Bye-bye les chaussures à cales et mon T-shirt rose.
Bye-bye la sensation de devoir sortir de la tente alors qu’on y est bien installé.
Bye-bye les moustiques abusant de ma vulnérabilité lorsque ma vessie appelle à être soulagée.
Bye-bye les 7 hamburgers pour 7 dollars du MacDo.
Bye-bye les montées infinissables à nous exploser les jambes.
Bye-bye les pneus plats de Dynamite.
Bye-bye ma radio qui crachote une fois qu’on s’éloigne trop des villes.
Bye-bye nos peaux toutes collantes lorsque les douches viennent à manquer et qu’on essaie de se glisser dans nos sacs de couchage.

Mais bye-bye aussi snickerdoodles, corn-dogs et cosmic brownies.
Bye-bye la surprise de découvrir où on logera ce soir.
… le bonheur de passer toutes nos journées à nous 2.
… la vie sans clé ni carte de fidélité.
… les montagnes, déserts, forêts et océans.
… les high five échangés avec des passants en rue.
… nos appétits d’ogre.
… les orques, alligators et armadillos croisés en bord de route.
… le sourire complice échangé avec les autres cyclistes.
… le plaisir de sentir le vent dans nos cheveux et les paysages défiler sous nos yeux.
… l’honneur d’être accueilli comme des rois par des inconnus.
Bye-bye… mais certainement pas adieu !

Categories: Cross-cutting, Northwest, Washington | Tags: , , , , , , , , , , , , | 5 Comments

Dreams are made possible if you try

After Vancouver comes Vancouver. Another one, Vancouver Island this time. An island that calls itself the bicycle capital of Canada, and we were all to eager to explore.
After our first night of Mansion Camping (i.e. pitching your tent in the backyard of a mansion), we rode down the island on a designated bike trail all the way down to Victoria, the capital of British Columbia. We even got to endulge in a little sightseeing. And among the monuments that catch the eye, one of them stood out for us. A statue of Terry Fox, a kid who got diagnosed with bone cancer in his teens. After undergoing a first amputation, enduring and seeing the suffering of cancer patients, he decided to take a stand and run a Marathon for Hope across Canada. His plan was to run from the East coast of the country to the West, raising awareness, funds for research and hope for a cure. His race ended short in Ontario where his condition forced him to stop. He died shortly afterwards in 1981 at the age of 22. But as the moniument says, his legacy lives on.
When people ask us why we’re doing this, the answers always go something like “for adventure”, “to discover this beautiful area”, “to learn more about a country that’s part of our identity”. Terry’s journey was of a different kind. We took a moment to pay our respect to his inspiring story and remind ourselves of how fortunate we are. And that “dreams are made possible if you try”. 

This slideshow requires JavaScript.

Categories: British Columbia, Canada | Tags: , , , , , | 1 Comment

Canada Day

Quel pays au monde célèbre sa nation avec des Harley Davidson, des hordes de dragons chinois et la procession de Dark Vador ?

Désirant voir quelques Red Coats (la fameuse police canadienne), Jonathan et moi avons pris place dans la foule le long de la parade de Vancouver. Ont défilés sous nos yeux ébahis Taiwanais, Ukrainiens, Philippins, Portugais, Thailandais, Amérindiens, Chinois, Iraniens et pom-pom girls.

Après 1h30 de spectacle, toujours aucune chemise rouge à l’horizon, mais un incessant flux de costumes traditionnels agrémentés de petits drapeaux à feuille d’érable. Plus de doute possible quant au cosmopolitisme de la mégapole ! Selon notre hôte (rencontrée quelques mois plus tôt au parc national des Arches), un tiers des habitants de Vancouver serait d’origine asiatique. Lors de la parade d’anniversaire du Canada, c’est bien cette magnifique diversité culturelle que nous avons célébré. Et nous en avons bien tiré profit en dénichant un peu plus tôt dans l’après-midi un vrai bar belge (avec frites et Triple Karmeliet !) pour aller soutenir nos diables contre les États-Unis (car même si on s’est peut-être un peu américanisé ses derniers mois, notre loyauté portera toujours du noir-jaune-rouge !).

Categories: British Columbia, Canada | 1 Comment

Race to the Wet Coast !

We had talked about our “end of the bike ride bucket list”. On that list, was to have some kind of an apotheosis, a Grand Finale for our bike ride.

So there we were one day, happily eating pancakes at a local restaurant. And all of a sudden, she says to me “How about we ride to Vancouver fast enough to make it for Canada Day, July 1st! We race to the coast, enjoy the parades and celebrate the end of our journey with fireworks!”. Sounds like fun, but how far is it? How fast do we have to ride?

After a brief map analysis, it turns out we’ve got over 700 km to go and about 1 week left before Canada Day. After 9 months of riding, it sounds like we could do it. The only problem, we found out later on, is British Columbia looks like a giant sheet of corrugated metal, with all the mountain ranges running North to South, ans dominant winds come from the West. It sounds like a challenge! Let’s do this!!!

And so the race began, with a couple of mountain passes each day, a Sasquatch, daunting headwinds, a rainy desert, provincial parks, mosquito attacks, and a century (100-mile ride) on the last day!

And we even got there a day early!

 

Categories: British Columbia, Canada | Tags: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments

Nelson’s Time Machine

2004. L’Euro entrait dans sa 3ème année de circulation, les diables rouges rêvaient de coupe du monde et je faisais ma rentrée en rhéto à 8000 km de mon collège bruxellois. Quelques mois plus tôt, dans le tram qui nous ramenait de l’école, une copine n’avait pas été longue à me convaincre à participer à un programme d’échange Belgique-Canada. A 17 ans, j’avais déjà passé le portique de 7 écoles (3 francophones, 2 flamandes et 2 américaines) et j’étais excitée à l’idée d’être parachutée pour 2 mois de l’autre côté de la terre. Débarquée en Colombie Britannique, j’ai suivi des cours de poterie, d’écriture et de camping. Ma famille d’accueil m’a appris à sauter dans les lacs, à prendre soin de chevaux et à cueillir des huckleberries. Et les deux mois ont filé comme un feu d’artifice.

10 ans de progrès technologique plus tard, la formule de la machine à remonter le temps a enfin été mise au point. Franchissez 14 000 km à vélo, traversez quelques nuées de moustiques assoiffés de sang, et le ferry du lac Kootenay vous débarquera dans une autre période de votre vie ! Quel bonheur de redécouvrir mes souvenirs d’adolescente et de les faire goûter à Jonathan ! Quel plaisir surtout de retrouver Judy, David et Nicklon, et de papoter sur skype avec Sylvie (qui étudie de l’autre côté du Canada, et c’est grand le Canada !). Les Okros nous ont une nouvelle fois accueillis comme des membres de la famille, et ont ensuite contacté leurs amis Ken et Sondra pour qu’ils nous hébergent 90 km plus loin. Ah, si la Maëlle de l’époque savait qu’elle reviendrait à Nelson, à vélo et avec l’homme de sa vie ! Ca lui aurait sans doute paru un peu trop beau pour être vrai !

Categories: British Columbia, Canada | Tags: , , , , , | 1 Comment

Over the 49th Parallel

It took us 9 months, but we made it past the border to another country! For the occasion, we were expecting (or rather hoping) for a ceremony, a speech, a stamp on our passport, heck, even a body search. Some kind of event showing us we changed country. But the passage over the 49th parallel couldn’t have been smoother. So Canada, here we were.

Now on the map, Canada already looks huge. And knowing it’s only 3 times the population of Belgium living in a country 330 times bigger… that leaves a lot of room for trees ! And riding through it, you get a real sense of the immensity of the land. Especially when you find out there’s only one road that can take you towards Vancouver. You know that one road sticking out on the map? That’s literally the only thing to ride on. Unless you want to take your chances in the mud on logging roads with the coyotes, bear, bobcats and cougars (at least that’s what our first encountered local told us).

So off we went, into British Columbia, the land of trees and lakes, or “The Best Place on Earth” as they put it on their signs. (Would modesty be a Canadian virtue ?)

Categories: British Columbia, Canada | Tags: , , , , | 2 Comments

Going to the … Sun Road ?!?

Arrivés au Montana, la fin du voyage commence à pointer le bout de son nez. Serions-nous lassés d’être en vadrouille, prêts à devenir maître vadrouilleur et que ce soit les autres qui vadrouillent ? Oh non, des rêves à réaliser, on en a encore plein la tête : traverser Glacier National Park, rendre visite à ma famille d’accueil canadienne, célébrer la fête nationale américaine aux USA, remonter les Rocheuses jusque Banff et Jasper, visiter les îles au large de Vancouver, … Non, la fin se fait sentir parce que pour la toute première fois du voyage, on sent que le temps est limité et que même si on garde le rythme endiablé des dernières semaines (en juin on est passé à une moyenne de 90 km/jour, avec un jour de repos tous les …. 29 jours), notre liste d’envies déborde des 42 jours qu’il nous reste. C’est donc l’occasion pour nous de clarifier ce qu’on veut encore vivre avant le retour en Belgique (sauter dans un lac, manger des pancakes, être en “waaaaw” devant des paysages, …), et de décider que le reste des Rocheuses, ça sera pour un prochain voyage 😉

Dynamite étant dans l’attente de nouveaux freins (ces petits attributs pouvant être utiles en montagne), on en profite pour passer quelques jours au Glacier National Park afin de parcourir la fameuse Going to the Sun Road et de peut-être y voir notre premier et dernier ours. Bilan des courses :
– Glaciers : 0
– Ours : 0
– Minutes d’ensoleillement : 3
Avec toutefois le magnifique privilège que la “Going to the Storm Road” est encore fermée aux voitures (la neige ne sera complètement déblayée qu’à partir du 2 juillet !), ce qui nous donne un accès VIP au parc ! Enfin, sauf pour Fireworks … les feux d’artifices étant interdits à l’intérieur du parc …

hfd

Categories: Montana, Rockies | 1 Comment

The Bonus Question

“En général, combien de temps dure l’installation du campement (monter la tente, gonfler les matelas, construire notre petit nid, mettre nos pyjamas sous nos oreillers, …) ?”


Les 3 championnes ont répondu ! Et entre 22 min, 14 min 32′ et 8 min 53′ …. c’est Paulette qui l’emporte !!!
Après 9 mois sur la route, il nous faut en général 8 min 30′ pour établir le campement. Autant vous dire que la chorégraphie est bien rodée 😉
Un tout grand bravo à Paulette !!!!!

Categories: Cross-cutting | 4 Comments

Final Quizz … The Answers !

Après 2 jours de conscienceuse et impartiale délibération, le jury se prononce enfin et prononce le trio de gagnantes : deux anciennes victorieuses et une nouvelle … j’ai nommé Paulette, Babe et Aurore !!! Un énorme bravo à celles qui déjouent le mieux nos petits pièges ;o)

Vu votre grand talent, on vous propose une toute dernière bataille pour voir qui de vous trois remportera la médaille d’or.

” Généralement, combien de temps dure l’installation du campement ?” (monter la tente, gonfler les matelas, construire notre petit nid, mettre nos pyjamas sous nos oreillers, ….)

 

Bon, vu que même les grandes championnes n’ont obtenu que 6 bonnes réponses sur les 14, voici la séance de correction

1. Les pneus increvables de Fireworks : Vrai ! Ça c’est du héros !!! La toute première crevaison est cependant arrivée depuis lors, à 14 153 km, et a été couronnée d’une explosion de pneu, et non, Fireworks ne fait pas les choses à moitié !

2. Moins de 30 jours de pluie : Vrai ! Mais le ratio d’un jour de pluie pour 8 jours de beau temps s’est presque inversé depuis qu’on est arrivé au Canada !

3. 7 jours sans douche : Faux !On a tenu 4 jours entiers dans le désert entre le Nevada et le Utah, mais habituellement on trouve une douche tous les 2-3 jours. Ouf !

4. Jonathan s’est fait renverser par une biche : Faux ! La biche a réussi à se faufiler entre Jonathan et le camion, et Jonathan est resté bravement sur son vélo !

5. Fini la vaisselle : Faux ! On rachète de temps en temps une nouvelle éponge qu’on coupe en deux (pour n’en utiliser qu’une moitié à la fois), et on a toujours un fond du mini savon de vaisselle acheté en Belgique (pour dire qu’on ne fait pas non plus la vaisselle si souvent que ça !)

6. Jonathan a pris en charge la lecture des cartes : Faux ! Miguel, t’es le seul à avoir vu juste sur ce point ! On aime tous les deux regarder le trajet parcouru et les itinéraires à prendre, mais une fois qu’on est en selle, les cartes sont juste sous mon nez et je suis la seule a y avoir accès … et jusqu’à présent on est arrivé à bon port ;o)

7. A vélo, il vaut mieux avoir une mouchette dans la bouche que dans l’oeil : Vrai ! Comme dit Julie : “Mieux vaut manger une mouche au goût divin que devenir aveugle et tomber dans le ravin.” Une mouchette peut piquer l’oeil pendant bien longtemps, mais est bien vite avalée. De plus, un estomac sur vélo a toujours faim. Alors, nous on choisit le bonus en protéines !

8. Article dans le magazine Adventure Cycling : Vrai ! Il ne vous reste plus qu’à vous abonner ;o)

9. a) Le fameux “cattle guard” ou “texas gate”, désigné à empêcher le betail de quitter le ranch. En français ça pourrait donner “le casse-pattes à vache“.
b) Et non, ce n’est ni la barrière anti-immigration des USA, ni des panneaux solaires, ni des affiches publicitaires. Ces barrières sont utilisées pour retenir la neige durant les longs mois d’hiver, et on en a longé pendant des centaines de km !
c) Un cactus ! Qui de côté ressemble a une coiffe d’évêque, d’où son nom : La coiffe d’évêque !

10. Oui, c’est notre collation, mais ce que personne n’a décrypté, c’est les “13 000” km dessinés sur le sol !

11. Dynamite + les sacoches = 45 kg (sans compter l’eau et la nourriture!) J’en profite pour acclamer Jonathan qui transporte 10 kg de plus que moi !

12. Le Pony Express !!! Jonathan pose pour vous devant la route mythique qu’empruntaient les cavaliers-facteurs pour transmettre les nouvelles vers l’Ouest des Etats-Unis. Le relais à chaval étant assez onéreux, l’activité a vite pris fin à l’arrivée du télégraphe, mais a continuer à nourrir l’imagination populaire !

Categories: Cross-cutting | Leave a comment

Blog at WordPress.com.