Posts Tagged With: bear

Bearanoia in Yellowstone

Au pays des piscines turquoises et des marmites de sorcières, la véritable attraction (outre le show programmé à heure fixe du Old Faithful Geyzer) ce sont les créatures sauvages. Le long des routes sinueuses du Yellowstone, loups, castors, élans et bisons suscitent des embouteillages sans fin. Non qu’ils aient un petit faible pour le bitume, mais à leur vue, ce sont les automobilistes qui deviennent sauvages en s’immobilisant brusquement en plein milieu de la chaussée, armés de leur meilleur zoom, créant ainsi les célèbres “bear jams” (et non, ce n’est pas de la confiture).

Car le roi des bois, adoré et redouté, celui qui peut vous croquer le cou et vous subtiliser tous vos biscuits, mais qui en même temps ressemble curieusement à votre toute première peluche, n’est peut-être jamais loin. Tout le monde rêve de l’apercevoir, mais suit toutes les recommandations pour ne pas tomber nez-à-nez avec l’être dont la machoire peut mettre en bouillie une boule de bowling. Alors, voici pour vous comment Jonathan et moi avons tenté d’apprivoiser notre peur … tout en en récoltant les bénéfices secondaires :

Comment se faire inviter au resto en 7 leçons :
1. Emmenez votre amoureux dans le tout premier parc national du pays.
2. Escaladez quelques côtés enneigées, et franchissez ensemble le seuil des 13 000 km.
3. A la tombée du jour, arrangez-vous pour être à plus de 50 km du premier camping ouvert.
4. Ayez contacté à l’avance tous les établissements hôteliers pour qu’ils assurent à votre cher et tendre qu’ils sont complets pour la nuit.
5. Il ne vous reste alors plus qu’une solution : plantez la tente au sein du camping fermé en raison de la population d’ours qui s’y est établie.
6. Pour ne pas trop appâter les voisins, pas question de commencer à cuisiner dans les parages …
7. …plus le choix, à vous le resto !

Categories: Rockies, Wyoming | Tags: , , , , , | 2 Comments

Bryce and Beans

“I CAN’T DO THIS!!! My horse is trying to toss me off the cliff!!! I’m much too scared!!! “.

My wife was fighting her deepest fears (i.e. horseback riding and heights) to offer me such a beautiful anniversary present. As I watched the scene helplessly, holding tightly on the reins of my mule, all I could do was hope our cowboy/guide could calm her and the horse down.

“It’s gonna be all right Sis’. Just trust your horse. He likes himself too much to run off the cliff. If you can’t stand it, just close your eyes” said Jim the Cowboy.

Close your eyes in Bryce Canyon. Now that’s a strange idea. Here of all places. You want to keep your eyes open and let the unbelievable sink in. At least in the cases of the Grand Canyon or Zion, you can kind of “understand” what’s going on. But Bryce defies all comprehension.

After a few deep breaths and some reassuring, things started to calm down and the horses started to relax. So all we had to do from there was sit back and enjoy the ride. So we did. And with our eyes wide open, too.

As for the rest of the journey in southern Utah along the historic Mormon trails, it’s just been one unbelievable sight after another.  As cold weather and headwinds tried to creep in, we took our noble steeds (the bikes, not mules) and headed out, biking, camping, and celebrating our daily accomplishments in the evening around a feast of our favorite menu, rice and beans!.

Categories: Southwest - Part II, Utah | Tags: , , , , , , , , | 4 Comments

Blog at WordPress.com.