Posts Tagged With: National Park

Bearanoia in Yellowstone

Au pays des piscines turquoises et des marmites de sorcières, la véritable attraction (outre le show programmé à heure fixe du Old Faithful Geyzer) ce sont les créatures sauvages. Le long des routes sinueuses du Yellowstone, loups, castors, élans et bisons suscitent des embouteillages sans fin. Non qu’ils aient un petit faible pour le bitume, mais à leur vue, ce sont les automobilistes qui deviennent sauvages en s’immobilisant brusquement en plein milieu de la chaussée, armés de leur meilleur zoom, créant ainsi les célèbres “bear jams” (et non, ce n’est pas de la confiture).

Car le roi des bois, adoré et redouté, celui qui peut vous croquer le cou et vous subtiliser tous vos biscuits, mais qui en même temps ressemble curieusement à votre toute première peluche, n’est peut-être jamais loin. Tout le monde rêve de l’apercevoir, mais suit toutes les recommandations pour ne pas tomber nez-à-nez avec l’être dont la machoire peut mettre en bouillie une boule de bowling. Alors, voici pour vous comment Jonathan et moi avons tenté d’apprivoiser notre peur … tout en en récoltant les bénéfices secondaires :

Comment se faire inviter au resto en 7 leçons :
1. Emmenez votre amoureux dans le tout premier parc national du pays.
2. Escaladez quelques côtés enneigées, et franchissez ensemble le seuil des 13 000 km.
3. A la tombée du jour, arrangez-vous pour être à plus de 50 km du premier camping ouvert.
4. Ayez contacté à l’avance tous les établissements hôteliers pour qu’ils assurent à votre cher et tendre qu’ils sont complets pour la nuit.
5. Il ne vous reste alors plus qu’une solution : plantez la tente au sein du camping fermé en raison de la population d’ours qui s’y est établie.
6. Pour ne pas trop appâter les voisins, pas question de commencer à cuisiner dans les parages …
7. …plus le choix, à vous le resto !

Categories: Rockies, Wyoming | Tags: , , , , , | 2 Comments

Frying Pans and Hiking Boots

For the Tetons, we’ll let our friend Bill do the introduction:

“I drove on to Grand Teton National Park. And there’s another arresting name for you. Tetons means tits in French. … The first French explorers who passed through northwestern Wyoming took one look at the mountains and said, “Zut alors! Hey, Jacques, clock those mountains. They look just like my wife’s tetons.” Isn’t it typical of the French to reduce everything to a level of sexual vulgarity? Thank goodness, they didn’t discover the Grand Canyon, that’s all I can say. And the remarkable thing is that the Tetons look about as much like tits as … well, as a frying pan or a pair of hiking boots. In a word, they don’t look like tits at all, except perhaps to desperately lonely men who have been away from home for a very long time. They looked a little bit like tits to me.” – Bill Bryson, The Lost Continent

Well, the name sure doesn’t fit, but the Tetons mountain range is simply stunning. Back in the summer of 2012, when we decided we would go on this expedition, I changed my desktop wallpaper on my work computer to a picture of the Tetons. Every day at work, I could take a few moments to daydream about our journey to come. 

Now, we’re finally there. The Tetons. And it’s almost like a day back in the office! Yay!

Categories: Rockies, Wyoming | Tags: , , , , , , , | 2 Comments

Mir’Arches

Déjà 13 jours depuis notre départ de St George, et toujours aucun McDonald à l’horizon. Etions-nous bien toujours aux States ? Le Grand Ouest Américain est clairement une contrée à part. On pensait commencer à maîtriser le désert. Les 5 litres de réserves d’eau avaient trouvé leur place sur chaque vélo (en bouteille de 50 cl, ça permet d’être vraiment encombré lors des remplissages aux stations d’essence, à chacun son carburant). On avait trouvé le noeud parfait pour fixer la tente à de grosses pierres (adieu l’idée d’enfoncer les sardines, le sol étant plus dur que nos selles de vélo). On savait se passer d’une connexion internet et téléphone plusieurs jours d’affilée (l’absence d’ondes fm laissant malheureusement ma petite radio bien silencieuse). On commençait même à voir de beaux cocotiers s’élever aux bords d’oasis verdoyant … non, ça on laisse à Dupond et Dupont, nos chers casques protégeant nos petites têtes de toute surchauffe.

Enfin, c’est ce qu’on pensait avant de voir des bateaux nous dépasser en plein désert, de faire la course avec Flash McQueen, et de tomber nez-à-nez avec les parents de Seb, un ami de Bruxelles. Mais le plus grand des mirages nous attendait une fois de plus en plein coeur de parc national : de fabuleuses arches s’élevant de nulle part, prêtes à faire chavirer la tête de tout randonneur osant s’aventurer sous elles … L’illusion était alors parfaite. Et pour redescendre sur terre, rien de mieux qu’un bon jet d’arrosage nocturne, carchérisant la toile de la tente. S’endormir sur une pelouse bien verte en plein désert ? Faut pas rêver quand même ! Ou alors rêver de gros pick-ups tractant des bateaux, se préparant à naviguer dans l’un des lacs formés par les barrages du Colorado…

Categories: Southwest - Part II, Utah | Tags: , , , , | 2 Comments

Like a Lion in Zion

A chacun son Zion. Nous jusqu’à présent, on était surtout féru du Zion Sambre-et-Meuse, mais depuis notre incursion en terre mormonne, on a du mal à déchanter de leur incroyable parc national. Faut dire qu’ils nous avaient bien préparés : après 48h au Utah, on transportait déjà deux Livres des Mormons gracieusement offerts par nos hôtes du soir. Et oui, la question “Aimez-vous lire?” peut avoir de lourdes conséquences … 800 gr par Bible ca vous change votre vitesse de croisière ! Mais c’est déjà bien plus supportable que les plaques dorées trouvées par le brave Joseph Smith (estimées à 90 kg !). Merci à lui d’en avoir assuré la transcription, et  d’épargner ainsi nos pauvres mollets !

Mais revenons-en au Zion, “point spirituel d’où émerge la réalité”. Le parc laisse rêveur et nous entraîne d’une balade à une autre … jusqu’à réveiller le dernier de nos muscles peu sollicités par le velo. Courbaturés comme jamais, quel soulagement de remonter en selle le lendemain, et de pédaler cette fois à travers ces montagnes à en rugir de bonheur !

Categories: Southwest - Part II, Utah | Tags: , , , , | 2 Comments

Blog at WordPress.com.